Accueil » L’Histoire du pressing d’hier et d’aujourd’hui

L’Histoire du pressing d’hier et d’aujourd’hui

par Dev
pressing

Laver son linge avant apparition des premières machines à laver, n’était pas une mince affaire. Les gens lavaient leur linge sale dans la rivière uniquement avec de l’eau, et détachaient la saleté en frappant leur vêtement contre un rocher, en frottant ou encore en piétinant. Nous verrons dans cet article l’histoire du pressing et son évolution

unnamed (5)
  1. Le pressing traditionnel

A l’époque des romains (Pompéi, Italie), des laveries publiques, appelées “ateliers de Foulons”, lavaient le linge en foulant avec les pieds et en utilisant terre de sommières (pour enlever les gras) et urine comme agent nettoyant. Non vous ne rêvez pas, l’urine recueillie dans les toilettes publiques était utilisée pour nettoyer les impuretés, il servait dans le blanchiment des tissus à laver.

Ce n’est que plus tard qu’ils se sont rendu compte qu’ils pourraient ajouter des substances dans l’eau pour améliorer et accélérer le lavage.

L’essor du pressing moderne au XXème siècle :

  1. Les premières machines 

En 1767, Jacob Christian Schäffer invente la première machine à laver fonctionnant sans moteur. Mais c’est en 1797 que la machine à laver mécanique fait véritablement son entrée, avec le dépôt d’un brevet par l’Américain Nathaniel Briggs en 1797. Ces machines se propagent en Angleterre en 1830. En 1843, John Turnbull invente la première laveuse à rouleaux. 

Puis la première machine à moteur électrique voit le jour grâce à un autre Américain, Alva Fisher, en 1907. C’est en 1920 que la première machine électrique est présentée lors de la Foire de Paris, en France, à l’initiative de John Chamberlain.

En 1930, John Chamberlain de Bendix Aviation Corporation invente une machine qui lave, rince et essore les vêtements en une seule opération (1ère machine à laver Automatique). Il faudra attendre 1951 pour que les premières machines à laver automatique se fabriquent et se propagent en Europe.

Quelques fonctionnalités clés feront leur apparition au fil du temps, avec par exemple la programmation automatique du lavage/rinçage/essorage en 1963 ou encore la machine à laver séchante en 1977.

  1. Le pressing moderne

Aujourd’hui, le pressing est un établissement qui va remettre en forme les vêtements qui lui sont confiés, avec différents services tels que blanchisserie, teinturerie, nettoyage à sec, repassage vapeur…

Le secteur de la teinturerie (en gros et en détail) comprend 3 activités : pressings de détail, laveries libre-service et blanchisseries-teintureries. Généralement, les pressings de détail et laveries sont localisés en centres-villes alors que les blanchisseries sont situées en périphérie urbaine.

  1. L’apparition des caisses enregistreuses

Avec l’apparition des pressings en tant que boutiques/ commerces, la question de la gestion commerciale et caisse s’est vite posée. 

Les premières caisses enregistreuses mécaniques ont fait leur entrée dans un bar à l’Ohio par James Ritty en 1879.

pasted image 0

L’apparition des premières caisses électroniques fut dans les années 1970, une vraie révolution technologique : un calculateur et un écran à cristaux liquide, pour remplacer les engrenages des anciens modèles.

Les caisses enregistreuses traditionnelles se développent ensuite très rapidement dans les commerces.

  1. Les caisses enregistreuses modernes


De nos jours, avec toutes les avancées technologiques, ces caisses sont devenues obsolètes. Avec l’augmentation de la demande, des services proposés par les pressings et une concurrence toujours plus accrue, enregistrer l’argent dans la caisse ne suffit plus pour être dans l’ère du temps.

C’est ici que les caisses enregistreuse pressing moderne, sur tablette par exemple, viennent chambouler les relations entre un gérant et sa caisse. Une prise de commande avec une rapidité agréable et prise en main simple comme bonjour. Votre caisse enverra pour vous, des SMS à vos clients pour les notifier quand leur commande est prête, entretiendra des comptes clients avec possibilité d’ajouter des commentaires, de voir le nombre de commandes qu’il a passé chez vous, de voir ses commandes en cours… Des données nécessaires à la fidélisation des clients.

Vos commandes ne seront, grâce à elle, plus de simples commandes : elles constitueront des statistiques de ventes par article, journal de paiement par périodicité, rapport des commandes… Des statistiques et données client qui vous permettront d’améliorer votre stratégie, connaître les besoins de vos clients, et donc augmenter vos ventes.

unnamed (1)
Facebook Comments